Please reload

Posts Récents

La Ville d’Onex s’engage pour le bénévolat

01/02/2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

RIE III, LA «MÈRE DE TOUTES LES BATAILLES»

02/12/2017

Le Président du Conseil d’Etat, François Longchamp, martèle comme un tantra que la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIEIII) est la «mère de toutes les batailles» pour Genève. Si la RIEIII est la «mère des batailles», elle l’est surtout pour la justice fiscale, ou ce qu’il en reste dans notre pays; elle l’est d’abord pour la gauche et le Parti socialiste, qui se doivent, une nouvelle fois, d’incarner le dernier rempart contre ce monstre fiscal qui mettra la classe moyenne et les plus modestes à genoux.


Alors que la Suisse, à juste titre, était soumise à une forte pression internationale en raison des cadeaux fiscaux octroyés aux grandes multinationales, la majorité bourgeoise fédérale a réussi à empêcher toute réforme juste et équitable. Pire, au prétexte de supprimer des avantages spécifiques, la RIEIII les généralise pour toutes les entreprises : la réforme offre toute une série d’outils, surtout utiles aux grosses entreprises, pour limiter au maximum la fiscalité, leur permettant de ne pas s’acquitter de leur part du financement des biens publics, dont elles profitent largement.


Ce cadeau fiscal offert aux plus riches ne profitera pas à la population, car lorsque les communes ou les cantons n’ont plus assez d’argent, ce sont les citoyen-ne-s qui en subissent les conséquences. L’exemple genevois le démontre depuis quelques années maintenant : démantèlement des prestations de service public, limitation des subsides sociaux dans les domaines de la santé et du logement ( votations du 28 février 2016 relatives aux congés-ventes), augmentation des taxes et frais pour des prestations quotidiennes (frais de rappel des amendes d’ordre, par exemple ), etc.


Le Parti socialiste a toujours défendu une fiscalité progressive permettant de financer en suffisance des prestations publiques, sociales, conditions-cadre pour une qualité de vie suffisante. Si la RIE III passe, c’est un énorme pas en arrière que la Suisse fera, institutionnalisant dans son sillage la concurrence fiscale intercantonale.

 

La justice sociale, qui est au cœur de notre action, exige la lutte contre les inégalités sociales et leur correction. C’est la raison pour laquelle notre mobilisation contre la RIEIII doit être exemplaire et que notre parti s’investira sans compter dans cette «mère des batailles», celle de la justice fiscale pour toutes et tous, sans privilège !

 

 

Share on Facebook
Please reload

Rejoignez le débat
Please reload

Rechercher par Tags