CRISES MONDIALES, CONSÉQUENCES LOCALES



Quand un dictateur russe décide d’envahir son voisin, il provoque la mort et des drames inimaginables. Il bouleverse aussi durablement les équilibres internationaux, avec des répercussions concrètes sur l’ensemble de la population mondiale. Des pénuries de denrées essentielles et une immense pression sur les prix de l’énergie (gaz et pétrole) obligent les ménages d’Europe et d’ailleurs à revoir leurs habitudes de consommation et à réévaluer la nécessité de chaque dépense, avec parfois de douloureux sacrifices à la clé. La Suisse n’est évidemment pas épargnée.


Le 1er mai dernier, les Services Industriels de Genève (SIG) ont entériné une hausse de 34% du prix du gaz. Pour les ménages genevois qui dépendent de cette ressource pour se chauffer quotidiennement, cela représente une augmentation de leur facture annuelle pouvant atteindre plusieurs centaines de francs. Comme à l’accoutumée, les familles les moins favorisées du canton vont le plus souffrir de ces nouveaux tarifs.


La situation est d’autant plus préoccupante que la plupart des personnes touchées par cette hausse sont impuissantes. Les locataires, largement majoritaires à Genève, ne choisissent pas la source d’énergie qui alimente leur chaudière et sont totalement captifs des choix de leurs bailleurs. Face à ces événements qui menacent d’augmenter encore la précarité dans notre canton, les autorités doivent agir afin de soutenir les habitants les plus impactés. Des mesures urgentes, comme des allocations ciblées, doivent être prises afin de répondre, au niveau local, à la crise globale que nous traversons.


Les bouleversements internationaux liés à la guerre en Ukraine surviennent alors que notre société doit encore affronter un autre problème, bien plus profond et complexe: celui de la préservation du climat. Faut-il qu’un événement aussi dramatique qu’une guerre survienne pour que nous prenions enfin conscience de l’urgence de la transition énergétique ? Celle-ci doit s'accélérer très rapidement afin de privilégier les ressources les plus propres et en finir avec notre dépendance aux énergies fossiles. Non seulement le climat est en jeu mais chaque jour qui passe nous enrichissons malgré nous des despotes à qui nous achetons gaz et pétrole. L’enjeu est colossal et concerne la survie des prochaines générations.


Cela étant dit, il convient d’insister sur un élément fondamental pour pouvoir relever ce défi : la transition énergétique ne peut pas se faire au détriment de la justice sociale. Les deux questions sont profondément liées.

En effet, les locataires sont durement touchés par l’augmentation des coûts de l’énergie, sans avoir la possibilité de choisir une alternative. Or ces mêmes locataires risquent également d’être en première ligne pour affronter les conséquences de la lutte contre le réchauffement climatique, avec de sérieuses menaces sur le niveau des loyers. Le parc immobilier genevois est vieillissant, peu ou pas rénové, et bon nombre d’immeubles sont de véritables passoires thermiques. Le Conseil d’Etat a fixé un cap, mais les ménages qui peinent déjà à boucler leurs fins de mois semblent être oubliés par les autorités et risquent d’être les laissés-pour-compte de la transition énergétique.


Le risque est grand de voir les coûts des travaux de rénovation être répercutés sur les loyers. Les locataires qui assument déjà la facture de la guerre en Ukraine vont-ils encore devoir payer pour la préservation du climat? Dans un tel contexte, l’Etat doit veiller à ce que la « facture climatique » soit répartie de façon équitable, sans aggraver la situation des ménages les plus précarisés et en tenant compte de leurs ressources. C’est notamment l’objectif de l’initiative cantonale lancée en février par l’Asloca Genève: soutenir les rénovations écologiques, grâce aux bénéfices de la Banque nationale, afin qu’elles ne se fassent pas sur le dos des locataires.


C'est aussi le rôle des élues et élus politiques de veiller à mener les chantiers primordiaux pour que la transition énergétique ait lieu sans sacrifier la justice sociale.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Rejoignez le débat
  • Facebook Basic Square
  • mail rond