Onex propose un projet de budget 2022 équilibré !

L'élaboration du projet de budget est depuis de nombreuses années un exercice difficile pour le Conseil administratif et l'Administration communale. Cet exercice le fût particulièrement.


La Ville d'Onex cumule en effet un certain nombre de caractéristiques qui l'amènent à être l’une des communes connaissant la plus faible valeur du centime de production de l'impôt courant (PP + PM) par habitant (soit les recettes fiscales de l'année courante divisées par le nombre des centimes additionnels et par le nombre d'habitants, par exemple, en 2020 : Onex : 28,32 - Genève : 79,04 - Vernier : 37,56 - Lancy : 55,15 - Meyrin : 61,52 - Carouge : 74,13 - Plan-les-Ouates : 132,40 et Cologny : 359,35).


Ce faible rendement du centime additionnel communal est essentiellement dû au cumul des deux éléments suivants :

  1. Peu d'emplois sur la commune par rapport à la taille de la population (Onex connaît 2 emplois pour 10 habitant.e.s, alors que Genève presque 8, Vernier 5, Lancy 5, Meyrin presque 11, Carouge presque 9, Plan-les-Ouates un peu plus que 12 et Cologny un peu plus que 3).

  2. Relativement faible revenu médian des habitant.e.s de la commune (le revenu médian 2017 des couples mariés pour Onex était de Fr. 114'330 - Genève : Fr. 116'170 - Vernier : Fr. 105'269 - Lancy : Fr. 121'045 - Meyrin : Fr. 112'427 - Carouge : Fr. 125'665 - Plan-les-Ouates : Fr. 168'410 et Cologny : Fr. 203'566, ou plus globalement une population connaissant 6 indicateurs de précarité tels qu'identifiés par le Centre d’Analyse Territoriale des Inégalités à Genève (CATI-GE)).

Fort heureusement, les mécanismes de la péréquation intercommunale corrigent en partie ces handicaps structurels et si Onex est la commune avec le plus faible rendement du centime additionnel, elle est également la commune qui bénéficie le plus des différents mécanismes péréquatifs mis en place entre les communes (LRPFI et FPPM). Les revenus issus de la péréquation intercommunale représentent donc environ un tiers des revenus de la Ville d'Onex.


Cette solidarité intercommunale, indispensable à la Ville d’Onex, exige légitimement que nous soyons exemplaires dans l’utilisation parcimonieuse de nos ressources, tout en développant des choix d'investissements et de prestations publics qui soutiennent l'emploi, l'économie et la population et répondent à l’urgence climatique et sociale.


Exemplaires, nous le sommes : Onex, sur son projet de budget 2022, dépense 3’007 frs par habitant.e.s. Par rapport aux autres villes du Canton, seules Vernier et Lancy se situent dans « la même ligue », avec 3'424 frs et 3’806 frs par habitant.e.s au budget 2021 (Genève : 5'949 frs/h - Meyrin : 4'758 frs/h- Carouge : 4'949 frs/h - Plan-les-Ouates : 7'082 frs/h et Cologny : 10'509 frs/h).


Les choix d’investissements et de prestations publics sont néanmoins réalisés : maintien des mécanisme salariaux, création de postes dans les domaines de l’aménagement et du social pour répondre aux défis de l’urgence climatique et sociale, salaire minimum des accueillantes familiales, légère augmentation des places de crèches, renforcement de l’aide sociale, projets d’aménagements dans l’espace public, de rénovation, notamment énergétique, des bâtiments, d’espaces de co-working et de lieux culturels, etc.


Ce n’est pas de la magie, mais du travail : un exercice d'équilibrisme fin, des arbitrages constants, l’élimination de toutes les marges de sécurité, une anticipation par des amortissements extraordinaires, un examen méticuleux et un engagement total de l’administration communale, nous ont permis de présenter un budget équilibré, mais sans excédent, aussi sobre que possible mais aussi ambitieux que nécessaire.




Posts à l'affiche
Posts Récents