Des valeurs et des racines qui nourrissent mon engagement

Me soutenir

Née à Genève fin 1974, d'une mère enseignante à l'école primaire et d'un père dessinateur-architecte, j'ai vécu entre la Ville de Genève, la commune de Bernex et la Ville d'Onex où je vis actuellement avec mon mari.

Mes premières expériences militantes remontent à la pré-adolescence, avec une forte sensibilité au slogan et aux mobilisations de SOS Racisme "Touche pas à mon pote", afin de promouvoir l'intégration des jeunes gens d'origine étrangère, dans le respect des différences, et d'affirmer la lutte contre le racisme et les discriminations.

A la fin des années 90, mes premières actions concrètes concernent l'accueil en Suisse des requérants d'asile kosovars : près de 50'000 réfugié-e-s de guerre arrivent entre 1998 et 1999. Ces situations, ainsi que celle des Kurdes persécuté-e-s présent-e-s à Genève dans ces mêmes années, m'ont sensibilisée aux questions liées à l'asile. Elles m'ont poussée à me battre pour le respect des droits fondamentaux, notamment le droit à la dignité humaine, à l'intégrité et au droit à un niveau de vie suffisant. Persudadée de la nécessité de défendre l'égalité, j'ai milité pour que tous et toutes bénéficient des mêmes conditions de vie de  cette classe moyenne dont je suis issue. 

Ces premières expériences ont motivé mon adhésion au Parti socialiste et mon engagement à la Jeunesse socialiste durant ma vie d'étudiante. A l'Université, le choix d'un parcours académique permettant de défendre les droits humains tout en m'appropriant les outils pour revendiquer et faire valoir les droits des plus faibles me paraissait évident. C'est pourquoi j'ai suivi des études de Droit, puis de Sciences politiques à l'Université de Genève.

 

Parallèlement à mes études, j'ai commencé à travailler comme assistante au Département de droit pénal de l'Université de Genève jusqu'à l'obtention de mon Master en droit, après lequel j'ai travaillé au Parti socialiste comme assistante parlementaire aux côtés du Groupe socialiste au Grand Conseil.

C'est alors que mes engagements personnels se sont concentrés sur la défense du Droit au logement de par mon travail au sein du secrétariat juridique de l'Asloca-Genève et du Rassemblement pour une politique sociale du logement (RPSL). Parce qu'elles pallient aux premières nécessités pour tout individu, ces luttes me sont parues évidentes. Par ailleurs, le travail de défense individuelle des locataires m'a appris la négociation, la conciliation judiciaire, la recherche de solutions optimales dans des situations d'intérêts divergents.

Dès lors, mes intérêts se sont multipliés, élargis. Grâce à mon expérience de Magistrate communale, j'ai développé une expertise dans les domaines du social, de la jeunesse, de la petite enfance, de l'action communautaire et de la sécurité de proximité. Cette fonction m'a permis de développer une conscience aigüe de la croissance des inégalités et des difficultés que rencontre une partie importante de la population. 

Ma localisation dans une banlieue attachante, un quartier urbain défavorisé, mais aussi un territoire originairement rural avec des valeurs de bon sens paysan m'a conduite à défendre le savoir-faire populaire.  A mon sens, la protection des animaux et la défense des produits du terroir ne sont ni l'apanage de la gauche, ni de la droite. Ces engagements sont parfois mon "jardin secret" politique et c'est avec passion que je soutiens des associations pour lesquelles je m'engage, ou que je m'occupe de la vigne familiale à Loëx, aux côtés de ma famille et d'ami-e-s.

Porter les couleurs du parti, trouver des compromis, être à l'écoute, discuter, sans jamais perdre de vue les valeurs; celles de la gauche, celles de la solidarité, du respect, de la défense de l'intérêt public et d'un service public fort et de qualité, pour toutes et tous, sans privilèges.