Intégration et droits fondamentaux

Parce que la Suisse a une longue tradition d’accueil et que Genève compte en son sein de nombreuses organisations internationales et ONG défendant les droits humains, notre devoir de veiller au respect de la dignité humaine dans notre canton en est d’autant plus important.
 
Il s’agit de s’opposer aux renvois de requérant-e-s basés aveuglément sur les accords Dublin, déchirant des familles, de la défense du droit d’asile, ou d’engagements plus locaux en faveur de l’intégration, de la cohésion sociale et de la défense du multiculturalisme qui est l’un des fondements de Genève. 
Concrètement :

2016-2017

La Suisse est l’un des pays qui applique le plus strictement la procédure Dublin. Ce formalisme excessif conduit non seulement à la destruction de la santé psychique voire physique des personnes, mais également à des violations des droits fondamentaux et des droits de l’enfant.

Sous l'égide de Solidarité Tattes, l'Appel contre l'application aveugle du règlement Dublin a été lancé.

Les organisations et les personnalités signataires de cet appel demandent que les autorités suisses et cantonales utilisent toutes les possibilités offertes par l’article 17 al. 1 du Règlement Dublin, évitant à la Suisse de violer les conventions internationales relatives aux droits de l’enfant et aux droits fondamentaux.

Action Marrainage contre les renvois Dublin

Depuis 2016

Cette opération de marrainages / parrainages a démarré début juin à Genève à l’initiative du collectif Solidarité Tattes.

 

Elle vise à mobiliser des personnalités afin de protéger d’un renvoi Dublin des personnes pour lesquelles l’application du règlement est particulièrement absurde, comme les familles vulnérables ou ayant de la famille en Suisse.

 

En effet, la Suisse pourrait tout-à-fait déclencher la clause de souveraineté prévue par le Règlement Dublin et examiner les demandes d’asile en question. Ce qu’elle ne fait quasiment jamais.

Appel des femmes genevoises face à la catastrophe humanitaire en Méditerranée

2016

Nous sommes plus de 100 femmes genevoises, issues de la vie politique et de la société civile, de tous bords politiques, qui n’en peuvent plus de l’apathie de la Suisse et de l’Europe face aux drames en Méditerranée.

Dans l’esprit de l’Appel de Neuchâtel qui demande l’octroi élargi de visas humanitaires, l’Appel des femmes genevoises demande que les personnes qui doivent fuir la guerre ou la persécution, puissent faire une demande de protection et de visa aux ambassades.

Depuis 2016 - Le Conseil administratif s'engage pour accueillir dans des conditions dignes des réfugié-e-s à Morillon-Parc

Le Conseil administratif a décidé de mettre à disposition de l'Hospice général la parcelle dite de Morillon Parc afin d'étudier l'opportunité d'implanter des containers pour l'accueil de migrant-e-s. Cette parcelle, située en zone à bâtir, pourrait accueillir des familles de requérant-e-s.

Cette proposition est une alternative à la demande du canton, lequel voulait imposer l'ouverture de la protection civile des Grand'Portes. Le Conseil administratif a estimé que cet abri ne remplissait pas les conditions d'un accueil satisfaisant.

Politique d'achats durables et responsables

Non à l’exploitation grâce à nos impôts !

Dès 2009, mise en place d'une politique d'achats durables et responsables : favoriser les produits  issus du commerce équitable dans le cadre des achats publics et s'assurer du respect des huit conventions fondamentales de l’Organisation internationale du Travail (OIT) que la Suisse a ratifié.

Please reload